Summertime #3 - Un, deux, trois


S'abriter entre deux brins d'herbes
et compter les coquelicots.
Un, deux, trois,

Corps à terre, esprit vagabonde
pour cueillir les bons mots.
Un, deux, trois,

Un oeil puis l'autre,
laisser ses pupilles aux repos.
Un oeil puis l'autre,
retrouver le beau.




L'homme qui marche, Jirō Taniguchi // Pause poétique - René Char


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
{summertime} Petit jeu entre ami(e)s consistant, durant tout l’été et chaque weekend, à marier deux images. 
Celle d’une œuvre d’art (picturale, littéraire, performance, numérique ou sonore) et d’un cliché illustrant, à vos yeux, votre weekend (le lien peut être coloré, esthétique psychologique ou encore symbolique)
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Vous retrouverez les autres Summertime chez Mulot.b. Merci mademoiselle pour cette belle idée!


11 commentaires :

  1. Une pose pleine de calme et de poésie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton passage et ton petit mot! :)

      Supprimer
  2. Oh que j'aime ton summertime! J'ai cru reconnaître "Quartiers Lointains", également de Taniguchi, je ne connais pas "l'homme qui marche" et oui... retrouver le beau en changeant le regard qu'on pose sur les choses, merci de cette jolie sérénité!

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. L'homme qui marche est un peu plus ancien et plus court que quartier lointain...Ce livre est pour moi un compagnon. C'est une formidable invitation à ralentir, à prendre le temps de regarder!

      Supprimer
  3. Ce summertime me touche ... je possède tous les ouvrages de Taniguchi dont j'ai énormément de plaisir à relire sans cesse les histoires. Ces histoires sont si proches, j'ai parfois l'impression de voir exactement ce que l'auteur semble montrer. Des détails, si subtils.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui sont écriture et son trait sont tellement minutieux qu'on peut lire et relire pour trouver à chaque fois de nouveaux détails, une nouvelle lecture... J'ai prévu de m'offrir "le gourmet solitaire" prochainement! C'est lequel ton petit préféré?

      Supprimer
  4. Oh ! comme cette phrase est belle...la vue est l'un des sens des plus précieux...quelle merveille que de découvrir tes summer time...merci à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui moi aussi je suis restée suspendue à cette phrase, si juste, si belle. C'est le véritable plaisir de lire de la poésie: au coin d'une page avoir un coup de foudre!
      Merci pour ton petit mot ♡

      Supprimer
  5. Comment décrire l'émotion qui m'envahit? J'ai des larmes plein les yeux, un trop plein sans doute...

    Je ressens les vibrations tout autour de moi, comme celles d'un bol tibétain.
    L'esprit est bientôt prêt à se laisser porter.

    RépondreSupprimer
  6. Oui retrouver le beau ... et ton summertime nous ouvre les yeux, merci !

    RépondreSupprimer
  7. Quelle légèreté dans ta pause poésie!

    RépondreSupprimer

Petit coup de pouce pour laisser votre premier commentaire:
- écrivez votre commentaire dans le cadre.
- si vous avez un compte (google ou wordpress par exemple) vous pouvez vous identifier dans le menu déroulant. Sinon vous pouvez saisir votre nom ou pseudo en choisissant Nom/URL (la case URL n'est pas obligatoire, vous pouvez la remplir si vous avez un site ou un blog)
- Voilà, vous n'avez plus qu'à cliquer sur "publier"

Merci!